Puplinge Classique

Maroussia Gentet

maroussia_gentet_big

Née en 1992, Maroussia Gentet a en elle le feu de l’héroïne du roman éponyme écrit
par Marko Vovtchok, dont la lecture inspira ses parents. Héritant de ceuxci
leur passion pour les lettres mais également pour les sciences, Maroussia a toujours eu la musique au centre de
sa vie. Si elle cultive l’amour des grands classiques, se nourrissant notamment du romantisme
ardent de Schumann dont elle est une fervente interprète, sa sensibilité est depuis toujours
investie dans le répertoire contemporain.

Maroussia intègre à 13 ans le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de
Lyon, dans la classe de Géry Moutier, et obtient brillamment son bac scientifique deux ans plus
tard. Après l’obtention de son « Prix » (DNESM) en 2009, elle fait une rencontre capitale, celle
de la pianiste Rena Shereshevskaya, dont l’enseignement est si recherché. Maroussia décide
alors de se perfectionner auprès d’elle à l’Ecole Normale de Musique de Paris, où elle obtient à
l’unanimité en 2015 son Diplôme Supérieur de Concertiste.

Parallèlement, entre 2012 et 2014, elle poursuit ses études au CNSMD de Paris dans le cadre du cycle d’Artiste Interprète dans la classe de Claire Désert, cycle durant lequel elle reçoit le prix “Blüthner” et réalise un projet sur les influences musicales d’Henri Dutilleux. Ce cursus lui a aussi donné l’occasion d’enregistrer le 2ème Concerto de Prokofiev avec l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire, sous la direction de Philippe Aïche. Lauréate du « Prix Blüthner », le talent de Maroussia est reconnu et soutenu par la Fondation Zaleski pour l’année 2010/2011, la SPEDIDAM, la Fondation l’Or du Rhin et l’Académie des Cimes de Val d’Isère. Lauréate de nombreux concours, notamment le Concours International d’Ettlingen en août 2008 (Allemagne), demifinaliste du Concours International « Feruccio Busoni » à Bolzano en 2010 /2011 et obtient également le 1er Prix du Concours International « Adilia Alieva » (France) et le 2ème prix du Concours International « Simone DelbertFévrier » (Nice) en 2012. Soliste et chambriste, Maroussia se produit régulièrement dans des saisons en France et à l’étranger (Saison Jeunes Talents de Paris et de Lyon, Saison Blüthner à Lyon, Paris, Leipzig, Concerts d’Esther à Paris, Institut français à ValenceEspagne), dans des festivals (Festival des Piano Folies du Touquet, Festival du Dôme de Richelieu en Touraine, Festival de Colmar, Festival Chopin à Bagatelle, Festival de l’histoire de l’art à Fontainebleau…).

Parmi ses projets actuels figure un doctorat qui porte sur la façon dont l’interprète construit son action sur scène, doctorat soutenu par l’étude des conceptions contemporaines de la composition musicale. Passionnée par le partage de son art, elle s’épanouit sur scène en musique de chambre, mais aussi grâce à l’enseignement et la formation de projets pluridisciplinaires. Ainsi elle obtient en 2014 le Certificat d’Aptitude à l’Enseignement du piano et pratique régulièrement le répertoire chambriste dans des formations très variées ; elle affectionne aussi les concerts originaux comme récemment au Festival Présences Féminines où elle a eu le bonheur de participer à un concert voué à se développer et à se rejouer, qui retrace l’histoire des femmes compositrices avec deux comédiens, et un “tryptique” clavecin/pianoforte/piano.

En 2015, Maroussia a été invitée dans l’émission « Génération Jeunes Interprètes » sur France Musique et l’est à nouveau en décembre 2016 à quatre mains avec le pianiste Joseph Birnbaum. En 2016, Maroussia joue les Préludes d’Henri Dutilleux à l’Auditorium de la Maison de la Radio lors du grand concert de l’Orchestre Philharmonique de Radio France donné pour le centenaire de la naissance du compositeur.

Elle prépare la sortie de son disque consacré à Dutilleux et Szymanowski au label Passavant Music prévue pour septembre 2016